Quelles différences entre

psychiatres, psychologues, psychothérapeutes

 et praticiens en psychothérapie?

Je vous reçois en tant que praticien en psychothérapie

Psychiatres

Le (la) psychiatre est un médecin qui s'est spécialisé dans l'étude des pathologies (maladies) psychiatriques.

Il est le seul habilité et formé à poser un diagnostique psychiatrique, il possède une connaissance fine des traitements pharmacologiques.

Psychologues

le (la) psychologue a validé un master 2 en psychologie, a étudié pendant 5 ans à l'université, les théories qui fondent sa discipline: la psychologie. Il a en outre validé un grand nombre d'heures de stage dans plusieurs domaines d'application.

Il est détenteur du titre protégé de psychologue.

Psychothérapeutes

Ce n’est qu’en 2004, après la législation du titre de psychologue, que le titre de psychothérapeute est réglementé.

Jusqu’alors, toute personne souhaitant poser sa plaque de psychothérapeute pouvait le faire, laissant une ouverture aux personnes malveillantes de profiter d’une population fragilisée. La lutte contre I ‘emprise sectaire était un des principaux enjeux de cet réglementation.

L’article 52 de la loi. n°2004-806 du 9 aout 2004 indique, dès son introduction, que pour user du titre de psychothérapeute, les professionnels doivent s'inscrire au registre national des psychothérapeutes auprès de l'agence régionale de Santé (ARS). Une liste est constituée et disponible pour le public et mentionne les formations que le psychothérapeute a suivies.

Seuls les médecins, les psychologues et les psychanalystes peuvent s’inscrire sur le registre. Exception a été faite pour les psychanalystes qui n'ont pas besoin de justifier d'un doctorat de médecine ou d'un master en psychologie pour user du titre de psychothérapeute, du moment qu’ils sont régulièrement enregistrés dans les annuaires de leurs associations.

Praticiens en psychothérapie (ou psycho praticien)

Il ne s'agit pas d'un titre réglementé.

Le psycho praticien est un professionnel, formé en institut privé, à la pratique de la psychothérapie.

Il doit donc posséder de solides connaissances en psychopathologie (étude des maladies psychiques), en psychologie clinique et s’appuyer sur une ou des techniques fondées sur des bases théoriques éprouvées et sérieuses.

Sa maîtrise des outils thérapeutiques doit être centrale, ses futurs patients devront pouvoir s'assurer qu'il fonde sa pratique sur une formation rigoureuse, un code déontologique partagé et une éthique mise à l'épreuve de ses pairs.

​​​​Cliquez ici pour voir mon parcours

Site de l'ARS